Vous désirez augmenter la visibilité et le chiffre d’affaires de votre entreprise ? Contrairement à ce que l’on pense, une campagne Google Ads n’est pas nécessairement coûteuse. Il est en effet possible de réussir votre campagne AdWords pour un budget tout à fait raisonnable, en optimisant intelligemment le paramétrage de vos annonces. Comment vous y prendre ? Voici 12 conseils qui vous permettront d’améliorer votre référencement sans vous ruiner !

1. Déterminer votre objectif marketing

Afin de ne pas gaspiller votre temps, votre argent et votre énergie, il est important que vous définissiez quels sont le ou les objectifs de votre campagne AdWords. La stratégie marketing est propre à chaque entreprise et à chaque activité :

  • Développer votre notoriété en maximisant votre visibilité ;
  • Attirer l’internaute sur votre site pour générer du trafic ;
  • Susciter de l’intérêt pour votre marque ou vos produits et générer de l’engagement (leads et prospects) ;
  • Inciter à l’action afin de convertir les prospects en clients.

Quel que soit votre objectif, il doit indiquer la voie que prendra votre campagne et peut justifier de choisir certaines fonctionnalités plutôt que d’autres. Pour vous aider à déterminer vos objectifs, voici deux techniques :

  • La méthode SMART : vos objectifs doivent être mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis ;
  • La méthode AIDA : vos objectifs peuvent se baser sur l’un ou l’autre de ces éléments : l’attention, l’intérêt, le désir ou l’action.

2. Calculer votre ROI

Si le coût de votre campagne Google Ads dépasse votre ROI (retour sur investissement), elle perd alors tout son sens. C’est pourquoi vous devrez veiller à calculer le ROI afin de pouvoir par la suite évaluer correctement le budget à allouer à vos annonces.

3. Entrer dans la peau de votre cible

Quelle que soit la nature de votre objectif, celui-ci passe par la réalisation d’une action faite par votre cible : visiter votre site, s’inscrire à une newsletter, commander un produit, etc. Pour déterminer les leviers qui conduiront votre cible à agir de la façon attendue, vous devez anticiper ses besoins et ses réactions. C’est comme cela que vous boosterez vos performances.

Afin d’élaborer le portrait type de vos cibles, interrogez-vous sur l’identité de l’internaute qui visite votre site : âge, sexe, situation géographique, profession, centres d’intérêts, supports de navigation et navigateurs utilisés, etc. Il vous faudra également vous mettre dans la peau de votre cible afin de comprendre ses motivations, cerner son comportement de visiteur et déterminer ses besoins. C’est de cette façon que vous saurez répondre à ses attentes.

Google offre la possibilité de cadrer très précisément le ciblage de votre annonce. Vous pouvez en effet déterminer la localisation, l’âge, le numéro de téléphone, le genre, mais également le passif de la cible. Grâce à l’outil Remarketing de Google, vous serez en mesure de travailler la fidélisation du client en ciblant un internaute qui a déjà navigué sur votre site. Pour cela, vous devrez toutefois ajouter une balise spéciale donnée par Google, dans le code de la ou des pages sur lesquelles vous souhaitez effectuer l’analyse.

4. Comprendre le fonctionnement des enchères

La réussite d’une campagne Google Ads dépend essentiellement des enchères qui auront été faites sur un mot-clé. Plus vous enchérissez, plus vous avez de chance de voir votre annonce apparaître dans les premiers résultats de recherche et donc d’inciter un internaute à cliquer dessus. Ce n’est qu’une fois cette action réalisée que vous paierez. C’est ce que l’on appelle le coût par clic (CPC). Ne négligez pas la qualité de vos annonces, qui est également prise en compte par l’algorithme de Google, afin de déterminer un ordre de classement. La pertinence de la publicité est tout aussi importante que le montant de l’enchère.

5. Choisir les bons mots-clés

Afin de choisir les mots-clés pertinents pour votre annonce, veillez à prendre en compte plusieurs données :

  • La pertinence du mot-clé : tromper l’internaute n’est pas la bonne attitude à adopter. Vous croyez peut-être que cela peut vous aider à atteindre vos objectifs ? Vous risquez au contraire de perdre la confiance de votre cible, ce qui est, bien entendu, contre-productif. Il est par conséquent préférable d’éviter d’induire les internautes en erreur en choisissant des mots-clés qui ne sont pas réellement adaptés au contenu de votre site ou de votre page. Les visiteurs risqueraient de ne passer que quelques secondes sur votre site, augmentant votre taux de rebond ;
  • Le volume de recherche : l’outil de planification Keyword Planner pourra vous aider à comprendre les requêtes les plus formulées par les internautes et à déterminer le niveau de l’enchère attachée à ce mot-clé ;
  • La concurrence : plus la concurrence sur un mot-clé est forte, plus l’enchère le sera également. Il est donc parfois plus raisonnable de choisir un mot-clé peu concurrentiel, en allant cibler des requêtes de longue traîne afin que la campagne soit rentable.

6. Calculer votre budget

Ce n’est pas une étape facile. Prenons l’exemple d’un site d’e-commerce. Pour vous aider par exemple à estimer le budget de votre campagne Google Ads, déterminez le montant de :

  • Votre objectif de vente
  • Votre panier moyen
  • La marge dégagée
  • Le prix moyen de vos mots-clés
  • Le taux de conversion de votre site

7. Déterminer les mots-clés à exclure

Les mots-clés à exclure ou negative keywords permettent de faire en sorte que votre annonce n’apparaisse pas dans les résultats de recherche lorsqu’un terme à exclure a été tapé dans la requête de l’internaute. Cette technique présente plusieurs avantages :

  • Réduire les coûts en évitant les visites inutiles sur votre site web
  • Augmenter le CTR (taux de clics)
  • Générer du trafic qualifié et donc augmenter vos chances de convertir

Il est possible de moduler le niveau d’exclusion.

8. Choisir le réseau de diffusion de vos annonces

Avec Google Ads, il existe deux réseaux de diffusion. Votre publicité peut en effet apparaître sur :

  • Le réseau de recherche: les annonces apparaissent sur les pages de résultats des moteurs de recherche (Google, Google images, Google shopping, Google Map…). Ce réseau est intéressant lorsque l’on cherche à générer du trafic sur son site
  • Le réseau Display : les annonces sont diffusées sous forme de différents formats publicitaires (annonces illustrées, responsive ads…), via des sites web que vous aurez choisis. Vous devrez également déterminer la contextualisation de l’annonce. Ce réseau est recommandé lorsque l’objectif de la campagne est de convertir un client.

Il est possible de diffuser vos annonces sur les deux réseaux en même temps.

9. Paramétrer votre campagne Google Ads

Une fois toutes les bonnes questions posées permettant de cadrer votre projet, il faut lui donner vie. Pour cela, il vous faut :

  • Choisir le type de campagne : standard ou “toutes fonctionnalités”. Cette dernière est la plus fréquente ;
  • Définir les critères, à savoir :

Le support de navigation utilisé par votre cible : on le sait, les utilisateurs mobiles sont de plus en plus nombreux. Il est impossible aujourd’hui de ne pas les prendre en compte lors de la création d’une campagne AdWords. Pensez par conséquent à adapter vos call-to-action et vos landing pages, de façon à ce qu’ils soient mobile responsive ;

La zone géographique

La langue utilisée

Le type d’enchères : la stratégie d’enchères la plus fréquemment choisie est le CPC

Planifier votre annonce : déterminez une date de début et de fin, ainsi que les jours et les horaires de diffusion

Choisir le mode de diffusion des annonces : optimisation pour les clics, pour les conversions, alternance régulière ou alternance indéfinie

Choisir le mode de rotation des annonces

10. Créer vos annonces

Maintenant que le paramétrage de votre campagne AdWords est optimisé, il ne vous reste plus qu’à produire le contenu de votre groupe d’annonces :

  • Renseigner vos mots-clés : plusieurs types de correspondance de mots-clés existent :
    • Modificateur de requête large (ajout du symbole + par exemple : +acheter +pull),
    • Requête large proposée par défaut (par exemple : acheter pull)
    • Expression exacte (ajout du symbole “ avant et après le terme, par exemple : “acheter pull”)
    • Mot-clé exact : ajout du symbole [], par exemple : [acheter pull]
  • Rédiger votre annonce : indiquez le titre, l’URL, la description, en appliquant les techniques de base du SEO.

11. Faire évoluer le paramétrage de la campagne

Il est difficile, voire impossible, d’anticiper totalement le résultat d’une campagne. Afin que vos performances soient optimales, vous devrez par conséquent observer les bons KPIs pour faire éventuellement évoluer le paramétrage de votre annonce ou choisir celle qui est la plus efficace. Voici les principaux KPIs à suivre, qui pourront dépendre de vos objectifs marketing :

  • le taux de clics (CTR),
  • le quality score,
  • le coût par acquisition (CPA)
  • le taux de conversion
  • le Retour sur Investissement (ROI) : il s’agit du rapport entre le chiffre d’affaires que la campagne a généré et le coût de celle-ci
  • le CPC réel (Coût par clic)

Pour atteindre vos objectifs, et si le budget de votre campagne dépasse votre ROI, vous devrez donc probablement ajuster ou modifier vos premiers paramètres.

12. Faire un tri dans vos annonces

Vous avez peut-être créé plusieurs annonces Google Ads. En mettant en pratique les précédents conseils, vous avez peut-être réalisé que certaines de vos annonces n’étaient pas aussi efficaces que vous l’auriez pensé. Dans ce cas, vous ne devez pas hésiter à mettre en pause les annonces les moins performantes, et en créer de nouvelles pour les mettre en compétition avec les annonces les plus performantes. C’est de cette façon que vous pouvez espérer réussir votre campagne AdWords.

___________

Vous recherchez une agence Google Ads ? Faire de la publicité sur Google ne s’invente pas, contactez immédiatement nos Experts pour vous accompagner dans votre stratégie de référencement payant !