Google Search Console : un rapport de performance bientôt disponible

Qu’est-ce que la Google Search Console ?

La Google Search Console est un outil entièrement gratuit proposé par Google qui se concentre sur les recherches, les mots-clés, les performances de votre site, et la technique avec les rapports d’erreurs, la vérification de la couverture de l’index et les problèmes de sécurité. Elle est particulièrement utile pour piloter les informations des résultats de recherche Google afin d’en améliorer la pertinence et maintenir sa présence web.

Tous ces éléments d’analyses font partie de ce que l’on nomme la « Web Performance » d’un site, très importante en termes d’UX et de crawl, beaucoup moins au niveau du ranking.

Google annonce l’arrivée d’un nouveau rapport de performance

Dans une optique d’optimisation continue de la Search Console, Google a annoncé qu’un nouveau rapport allait bientôt être disponible afin de proposer une plateforme toujours plus performante à ses utilisateurs. Au programme : conservation des fonctionnalités de l’ancienne version et intégration de nouveaux rapports pour analyser votre site web et son niveau de conformité par rapport aux exigences de Google.

Parmi les nouveautés qui arriveront bientôt à l’écran figure un rapport sur la Web Performance ou « Webperf’ » annoncé depuis le mois de Mai dernier : temps de chargement des pages, temps de réaction du serveur, qualité du code, taille des images, etc. Le site Search Engine Land a pu avoir une vue sur ce nouvel outil nommé « Speed (Experimental) » et ainsi partager quelques screenshots révélant les nouvelles informations et fonctionnalités proposées.

La Web Performance dans la Search Console : zoom sur le nouveau rapport bientôt disponible

#Vue 1 : Comparaison des performances respectives du site sur desktop et mobile avec la possibilité d’ouvrir un rapport pour chacune des deux plateformes, avec 3 niveaux : slow, moderate ou fast URL :

Google Search Console

#Vue 2 : À l’entrée dans l’un de ces rapports, il est possible d’observer les causes du ralentissement estimées par Google. Ici : « FID issue: longer than 300 ms (mobile) » et « FCP Issue: longer than 3s (mobile) » :

Le FID (First input delay), qu’est-ce que c’est ? Il s’agit du temps de réaction entre une action (un clic de l’internaute, par exemple) et le premier affichage sur le navigateur.

Et le FCP (First Contentful Paint) ? Il mesure le temps pour que la première information du DOM s’affiche.

Un FID est considéré comme lent au-dessus de 250 ms, moyen entre 50 et 250 ms et rapide à moins de 50 ms.
Un FCP est considéré comme lent au-dessus de 2 500 ms, moyen entre 1 000 et 2 500 ms et rapide à moins de 1 000 ms.

#Vue 3 : En continuant l’exploration, si l’on clique sur l’un des problèmes détectés, on obtient la liste des URLs concernées :

#Vue 4 : Une liste des URLs rapides « Fast URLs» est également fournie. Les « bons élèves » peuvent donner des indications pour les pages moins bien notées :

Google Search Console

#Vue 5 : Pour chaque URL, il est possible d’obtenir des statistiques (ici : FCP/FID), un lien vers l’outil PageSpeed Insights et une liste d’URLs similaires en termes de Web performance :

Un bon outil pour améliorer l’UX et le crawl du site

Rappelons que l’influence de la Web performance sur le classement d’une page sur Google est quasi nul. En revanche, ce critère est essentiel pour l’internaute qui apprécie que les pages qu’il désire consulter s’affichent vite (et qui plus est sur mobile), tout comme pour les robots des moteurs : une bonne « Webperf’ » est garante d’un meilleur crawl du site, à ne pas négliger donc !

Aucune date n’a encore été dévoilée par Google pour le futur lancement du nouveau rapport.

Affaire à suivre…

_____

N’hésitez pas à contacter l’un(e) de nos consultant(e)s pour vous accompagner dans votre stratégie SEO.